Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Montmartre, entre chien et chat

Jehan-Rictus, poète-vagabond de Montmartre

28 Avril 2012 , Rédigé par MonMontmartre.com Publié dans #Montmartre : artistes d'hier et d'aujourd'hui

Jehan-Rictus (Copier)

Connaissez-vous Jehan-Rictus ? Pas encore ? Moi si !

En fait, je n'ai pas eu la chance de le rencontrer réellement. Puisqu'il est mort en 1933. Mais je crois que j'aurai bien aimé le rencontrer, et je suis sûr que cela aurait été réciproque ! Je  l'aurais accompagné dans Montmartre. Quelle source d'inspiration aurait pu être un chien comme moi pour lui ! Vous imaginez ?

Non, pas vraiment je vois. Car vous ne savez toujours pas qui était Jehan-Rictus ? Aurai-je oublié de vous le dire ?

Jehan-Rictus s'appelait en fait Gabriel Randon de Saint Amand. Il est né à Boulogne-sur-Mer le 23 septembre 1867. C'était un poète français,  connu pour ses œuvres composées en langage populaire. Vous voyez que l'on aurait pu bien s'entendre ! Même si nous avons chacun notre style !

L'enfance de Gabriel  fut particulière. En fait, il ne fut reconnu ni par son père, ni par sa mère. Son père quittera définitivement rapidement le foyer commun, tandis que sa mère restera définitivement ... caractérielle !  La situation du petit Gabriel n'a donc pas été toujours très simple.

De fait Gabriel quitta l'école a 14 ans, pour devenir apprenti dans des maisons de commerce.  À 17 ans, il quitta également ...  sa mère. Avec laquelle il était en conflit permanent. Triste non ?

D'autant plus, que cela ne va pas s'arranger ! Incapable de se trouver un vrai métier,  il se mit alors à fréquenter des artistes, mais aussi des anarchistes de Montmartre. C'est à cette époque qu'il écrivit ses premiers poèmes, dont quelques uns ont été publiés dans des revues de l'époque. Mais, sans un sous en poche, il se trouva comme compagnons les vagabonds de Paris.

L'idée lui vint alors  de composer des poèmes où un clochard s'exprimerait dans le français populaire de l'époque. C'est ainsi qu'en novembre 1895, il débuta dans un cabaret de Montmartre.  Sous le pseudonyme de Jehan-Rictus.

Il remporta dès lors un véritable succès dans ce métier de chansonnier, qui lui permettra enfin de vivre décemment. Et même de rencontrer Guillaume Appollinaire. Au Lapin Agile, si mes informations sont bonnes. Vous voyez que toutes mes histoires se terminent bien ! En général.

Son poème le plus connu, Le Revenant, raconte l'histoire d'un sans-abri qui croit rencontrer le Christ. Et c'est en 1897 que parut  son premier recueil, Les Soliloques du pauvre.

Comme je suis un chien toujours aussi sympa, voici le début du poème "Le Revenant":

"Des fois je m’ dis, lorsque j’ charrie
À douète... à gauche et sans savoir
Ma pauv’ bidoche en mal d’espoir,
Et quand j’ vois qu’ j’ai pas l’ droit d’ m’asseoir
Ou d’ roupiller dessus l’ trottoir
Ou l’ macadam de « ma » Patrie,

Je m’ dis : — Tout d’ même, si qu’y r’viendrait !
Qui ça ?... Ben quoi ! Vous savez bien,
Eul’ l’ trimardeur galiléen,
L’ Rouquin au cœur pus grand qu’ la Vie !"

Original et particulier, non ?

En son hommage, a été créé en 1936 place des Abbesses, le square Jehan-Rictus.  D'une superficie de 2 083 m2 (admirez ma precision habituelle !),  il se trouve à l'emplacement du bâtiment qui abrita à partir de 1837 la mairie de l'ancienne commune de Montmartre.

Depuis 2000, le square Jehan-Rictus abrite  le « Mur des je t'aime », œuvre de Frédérique Baron et de Claire Kito, dont je vous ai déjà parlé.

Et vous, saurez-vous retrouver le charme des poèmes de Jehan-Rictus ?

Bisous,

Apple.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pierrot rochette 21/01/2013 19:10


quel magnifique blog que le vôtre:))))


vous êtes vagabond dans l'âme:)))


 


permettez-moi de vous offrir


un de mes textes pour honorer le vôtre


 


VAGABONDER LA VIE


COUPLET 1
j’ai chanté
en marchant sous la pluie
on aurait dit des larmes
de joie du ciel


qui tombaient
le long de mes cheveux gris
comme pour me donner
des nouvelles


on est une gang en haut
qui trouve ça beau
mais parfois on s’ennuie
d’vagabonder la vie


REFRAIN
un peu d’gruau
d’ans poches
pas d’sac à dos
lourd comme une roche


rien qu’ma guitare
parce qu’une chanson
ça fait pleurer les murs
dans une maison


les chaises berçantes
frileuses dans un salon
les humains autour d’une table de cuisine
qui soudain de fraîcheur s’illuminent


COUPLET 2
j’ai marché
les étoiles dans la nuit
on aurait dit des lampadaires
au-dessus d’ma vie


qui lèchaient
mes vieux souliers troués
comme s’y voulaient
m’jaser


on est une gang en haut
qui trouve ça beau
mais parfois on s’ennuie
d’vagabonder la vie


COUPLET 3
j’ai dormi en p’tit bonhomme
mon homme
sous le chaud soleil
du midi


qui m’a parle
des étoiles et de la pluie
de ma guitare
et de mes vieux amis


on est une gang en haut
qui trouve ça beau…
que ton rêve soit béni,
ami, d’vagabonder la vie


Pierrot
vagabond céleste




Pierrot est l'auteur de l'Île de l'éternité de l'instant présent et des
Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l'un des tous premiers chansonniers du
Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs...


WWW.ENRACONTANTPIERROT.BLOGSPOT.COM


WWW.REVEURSEQUITABLES.COM


 


www.tvc-vm.com/studio-direct-2-35-1/le/vagabond/celeste/de/simon/gauthier

Les 4 chats d'Apple 27/01/2013 11:57


Bonjour, Merci pour ce magnifique commentaire, et ce texte qui l'est tout autant et que n'aurait sûrement pa renié Jehan-Rictus ! Félicitations également pour vos blogs; si vous en êtes d'accord,
nous en reparlerons prochainement dans un article dédié. À très bientôt,


philae 28/04/2012 16:52


intéressant