Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Montmartre, entre chien et chat

Le Pont Caulaincourt de Montmartre

19 Octobre 2012 , Rédigé par MonMontmartre.com Publié dans #Montmartre : monuments et statues

Pont Caulaincourt

Connaissez-vous le Pont Caulaincourt ? Pas encore ? Moi si !

Savez-vous que Paris compte 335 ponts ?

Si tout le monde pense naturellement aux 37 ponts qui surplombent la Seine, 58 autres concernent des voies autre que la Seine. 10 ponts sont utilisés par la RATP, tandis que 33 ponts le sont par la SNCF. Il existe également 49 passerelles piétonnes. Mais surtout 44% d'entre eux, soit 148, enjambent le périphérique. Penserez-vous à moi la prochaine fois que vous prendrez le périphérique en recomptant les ponts ?

Parmi tous ces ponts s'en trouve un que j'affectionne plus particulièrement. Le pont de Caulaincourt.

La rue Caulaincourt a été ouverte en 1867, et a pris le nom, en 1869 du général de Caulaincourt, duc de Vicence.

En effet, dans les années 1860, le Baron Haussmann poursuivait la troisième phase de son grand plan de travaux à Paris. C'est donc à cette époque que de nouvelles routes ont été créées pour faciliter les liaisons avec les nouveaux arrondissements.

C'est ainsi que naît le premier projet de créer un pont surplombant le cimetière de Montmartre.

Mais cela supposait naturellement de transférer certaines sépultures. Consultés, les parisiens ont catégoriquement refusé ce projet. D'autant plus que certains pensaient que cela pouvait empêcher les âmes de monter au ciel. Peut-être ...

C'est finalement 20 ans plus tard, en 1887 et 1888, qu'un pont métallique a été construit par les Anciens Etablissements Cail, dont les origines remontent à 1812 à Paris. Au cours de sa longue histoire et de ses nombreuses mutations, cette entreprise à notamment participé à la construction des premières locomotives à vapeur et des premières locomotives sans foyer. Sans oublier les voies de chemin de fer qui vont avec. Mais elle a aussi participé à la construction des ascenseurs du troisième étage de la Tour Eiffel, du pont Alexandre-III, des charpentes métalliques de la Gare d'Orsay à Paris, et du viaduc des Fades (en Auvergne). Pas mal, non ?

Mais revenons à notre pont. Il a donc la particularité de franchir un angle du cimetière de Montmartre pour permettre aujourd'hui de prolonger la rue Caulaincourt de la rue Joseph-de-Maistre jusqu'au boulevard de Clichy.

En ce qui concerne l'origine de son nom, je vous reparlerai sûrement plus longuement du Général de Caulaincourt, fils aîné de Gabriel Louis marquis de Caulaincourt, officier général. Il a notamment su séduire Napoléon Bonaparte qui le prendra comme aide de camp en 1802, avant de le nommer Général de brigade en 1803 et Général de division en 1805. Il sera fait duc de Vicence en juin 1808, avant d'être nommé en 1813, sénateur plénipotentiaire et ministre des Relations extérieures en 1813 et 1814.

Avant de décéder à Paris, en 1827, il consignera dans ses Mémoires les propos tenus par Napoléon en sa présence, laissant ainsi aux historiens des témoignages très précieux.

Ma logique de chien aurait trouvé normal qu'il fut inhumé à Montmartre, sous son pont, pas très loin d'Eugène Labiche ou de Sacha Guitry. Et bien non ! Sa sépulture est toujours au cimetière du Père-Lachaise (28ème division si vous la cherchez). 

Et vous, à qui penserez-vous en traversant le pont ?

Bisous,

Apple.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article