Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Montmartre, entre chien et chat

Hugo et sa Harpe féérique

24 Janvier 2012 , Rédigé par MonMontmartre.com Publié dans #Montmartre : artistes d'hier et d'aujourd'hui

Images-1 4075 (Copier)

1er janvier 2012. Période de fêtes et de vœux pour les humains. Pour nous les chiens, un jour comme les autres. Pour les chats aussi, sûrement.

En plus, à l'image de ce que sera pratiquement tout le mois de janvier, il fait mauvais temps. Il bruine, et le vent sur Montmartre est glacial.

Me baladant donc sur la butte vers 14 heures, je pensais trouver les rues de Montmartre quasi désertes. Sans un humain, sans un chien, et surtout sans un chat. Parce que moi, vous savez, les chats … Bref, Montmartre pour moi tout seul !

En ce qui concerne les chats, je n'ai pas été déçu. Pas un seul à l'horizon. En ce qui concerne les chiens, je reconnais avoir aboyé sur 2 ou 3 qui ont croisés mon chemin. Mais plutôt moins que d'habitude.

Par contre, en ce qui concerne les humains, c'était incroyable. Même si ce n'était pas une affluence record, la butte était noire de monde. Envolé mon rêve de faire de jolies photos de Montmartre sans personne le jour du premier janvier.

De toutes manières, je n’aurai pas pu faire de jolies photos. Car vu le temps, cela était réellement difficile, même pour un chien photographe comme moi !

Un peu déçu, surtout pour un 1er janvier, j’ai donc décidé d’aller faire un tour au marché de Noël qui était encore là, devant la Basilique. Même si Noël était déjà passé. Allez comprendre ! En longeant la Basilique par la gauche, et juste après la fin du Marché de Noël, j’ai vu de nombreuses personnes qui étaient regroupées en « arc de cercle ». Au centre, assis contre la Basilique, se tenait Hugo et sa harpe.

L’ambiance était incroyable. Malgré tout le monde sur la butte, à cet endroit, il n’y avait aucun bruit, hormis le son qui venait de la harpe. On aurait pu se croire à l’intérieur de la Basilique. Si ce n’est le temps, qui nous rappelait constamment que l’on était bien à l’extérieur.

Concentré sur sa harpe, Hugo joue admirablement, avec un style qui lui est propre. Il est capable d’enchainer des œuvres aussi diverses que Yesterday des Beattles, à Greensleeves (chant traditionnel Celte), en passant par Ballade pour Adeline (immortalisée par Richard Claydermann dans sa version piano), ou même le célèbre « Je ne regrette rien » d’Edith Piaf. Bref, que de bonheur !

Mais le morceau que je préfère, et je crois qu’au vue des regards et des commentaires ensuite des personnes présentes cela est largement partagé, est sans contexte son interprétation des fameux Canons de Pachelbel. Elle est simplement, dans le contexte, féérique. Du grand art, pour un grand moment de bonheur. Qui vous fait tout oublier, même le froid et la bruine. 

Au passage, depuis l’article, « un violoniste de rêve », vous savez que je suis un chien capable de faire la distinction entre les différents Ave Maria. Maintenant, vous savez aussi que je suis aussi capable de faire la distinction entre les différents Canons. Je parle de musique, naturellement !

Pour ceux qui comme moi seraient fan d’Hugo, sachez qu’il a sorti je pense au moins 3 CD. Il les vend sur place pour un prix tout à fait raisonnable. Je dis au moins 3, car en ce qui me concerne, j’ai les volumes 2 et 3. Donc je pense que le 1 doit exister aussi. Logique, non ?

Celui que je préfère ? Les 2 naturellement. Mais ils sont assez différents. Comme je suis un chien qui sait s’engager, je vous dirai, qu’à titre vraiment perso, j’ai quand même une petite préférence pour le volume 3. D’abord parce qu’il y a ses fameux « Canons de Pachelbel », que j’écoute parfois en boucle. Ensuite parce qu’il y joue souvent sans autre accompagnement, et que sincèrement moi je trouve cela juste … sublime.

Et vous, quel interprétation d’Hugo préférerez-vous ?

Bisous,

Apple.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article