Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Montmartre, entre chien et chat

Le footballeur du réverbère

3 Janvier 2012 , Rédigé par MonMontmartre.com Publié dans #Montmartre : artistes d'hier et d'aujourd'hui

Foot Réverbère 1

Il pleut sur Montmartre. Je n'aime pas la pluie. Le froid, ça va. Mes longs poils me protègent, et je me sens bien. Surtout quand il y a du soleil.

Mais la pluie, moi je n'aime pas. L'eau rentre dans mes poils. Ma peau devient glacée, je tremble. J'ai froid, même s'il fait 10 degrés.

Bref, il pleut sur Montmartre. Je vous l'ai déjà dit ?

Alors que j'écoutais tranquillement sous un parapluie ami le violoniste de la Basilique (il est gentil le violoniste et il joue trop bien!, je vous le présenterai prochainement), j'ai vu des personnes qui regardaient dans la même direction depuis la ballusrade. Tout le monde regarde depuis la ballustrade, mais tous au même moment dans la même direction, c’est rare !

N'écoutant que mon courage et ma curiosité (et donc du coup plus le violoniste, vous me suivez ?), je suis allé voir aussi.

En contrebas, j’ai découvert un jeune homme qui n’avait pas froid aux yeux. Pas froid du tout d’ailleurs, puisque sous la pluie et avec une température de moins de 7 degrés, il était … torse nu !

En plus il avait un sens de l’équilibre incroyable, et ne craignait pas le vertige. Pensez-donc ! Il était en train de jongler avec ballon de foot, sur un pilier de moins de 1 m², plus destiné à recevoir une statue qu’un joueur de foot ! En quelques minutes, la ballon est passé partout : sur les pieds, entre les jambes, sur la tête, sur le cou, sur les dos … incroyable comme il jonglait bien, même avec un ballon mouillé !

Mais le plus spectaculaire restait à venir. Du pilier, il a sauté sur la rambarde de quelques centimètres de large, et a continué à jongler comme s’il était sur un terrain de foot. Mais ce n’était pas encore le plus impressionnant.

Quand il en a eu assez de jongler avec son ballon sur la rambarde, il a escaladé le lampadaire d’à côté à la force des poignets et des mollets. Et comme vous vous en doutez si vous m’avez bien suivi, le lampadaire était rendu glissant de par … la pluie.

Arrivé en haut en quelques secondes, il a fait le grand écart en restant accroché par un pied et une main au lampadaire, et il s’est remis à jouer avec son ballon. Il devait avoir une vue imprenable de là où il était, et moi j’ai pu faire une très jolie photo.

Bravo l’artiste. Tu as un talent incroyable. Si tu repasses par Montmartre, fais-moi signe, nous irons nous réchauffer dans un café. J’en connais des sympas, mais cela, c’est une autre histoire.

Bisous,
Apple

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article