Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Montmartre, entre chien et chat

La fin du Bateau-Lavoir

21 Février 2016 , Rédigé par MonMontmartre.com Publié dans #Montmartre ancien

La fin du Bateau-Lavoir

Connaissez-vous le Bateau-Lavoir de Montmartre ? Oui, bien-sûr puisque Apple vous en a parlé dans son post "le Bateau-Lavoir". Et donc vous savez que ce Bateau de Montmartre n'a pas coulé, mais a malheureusement fini dans les flammes.

Grâce aux fiches "Firefighter", j'ai pu reconstituer les dernières heures de sa triste fin. Au fait, connaissez-vous les fiches "Firefighter" ? Pas encore ? moi si ! En fait, pour être très honnête, comme à mon habitude, je les connais depuis au moins 1 mois ! Je les ai découvertes lors de mes recherches sur Internet. Sachant qu'il faut ensuite les faire venir par la Poste. Je le dis pour ceux qui seraient intéressés par ces fiches. Et merci à qui pour le bon tuyau (de pompier) ?

Car, si j'ai bien compris, les fiches concernent le monde des sapeurs-pompiers (firefighter en anglais, car je parle toujours aussi bien l'anglais pour un chat ...). J'en ai trouvé de nombreuses qui décrivent ces véhicules rouge de tous types, avec plus ou moins de gyrophares bleu, et qui traversent les villes à toute vitesse et en faisant Pin-Pon. En tous cas, amis sapeurs-pompiers de Montmartre et d'ailleurs, vous avez tout mon respect ! Et toute mon amitié.

Tout cela pour vous dire que parmi ces fiches, j'en ai trouvé deux, qui portent les numéros 103 et 104. Comme elles ne sont pas datées, j'ai un peu de mal (pour une fois) à les resituer; si quelqu'un, ami des Pin-Pon, peut m'aider dans mes recherches, ce sera avec le plus grand des plaisirs.

Ma fiche, qui comporte 4 pages, a pour titre "La fin du Bateau-Lavoir", tel que l'avait surnommé Roland Dorgelès, survenue le 12 mai 1970. Elle intègre 5 photos prises durant l'intervention des pompiers, que je vous fais partager à la fin de ce post. Après avoir rappelé que ce monument de l'histoire de Montmartre, construit en 1860, avait abrité des artistes tels que Gauguin et Picasso et avaient vu passer Apollinaire, Max Jacob, Modigliani, Utrillo, et de tant d'autres, la fiche raconte surtout que cette ancienne fabrique de pianos était devenue progressivement une proie rêvée pour le feu. En 1970, l'installation électrique y était des plus précaires, et tous les systèmes de chauffage de l'époque (charbon, gaz butane, mazout, alcool, pétrole, électricité ... ) s'y côtoyaient en toute liberté.

C'est le plus ancien locataire de l'époque, le peintre Daniel Patureau, qui sera le premier intrigué par l'épaisse fumée noire qui se dégage ce 12 mai 1970. Fumée noire suivie rapidement par des flammes surgies du sous-sol et alimentées par le bois dominant mais aussi les produits solvants des artistes. Très rapidement, une trentaine d'appels aboutissent au standard de la caserne Montmartre et au quartier général, qui envoient à 14 h 25 deux engins-pompes et une échelle à partir des casernes de Montmartre et de Chateau-Landon.

Mais comme tous les habitants de Montmartre le savent, le secteur est difficile d'accès, avec des rues étroites et tortueuses, en pente et entrecoupées. Et le stationnement était déjà à l'époque plus qu'anarchique. Les difficultés d'accès sont donc nombreuses et la perte de temps énorme. A l'arrivée des pompiers, caves et ateliers du premier sous-sol et rez-de-chaussée sont enflammés, et des habitants seraient encore à l'intérieur.

Alors que les lieux attirent les badauds, les lances se mettent en action et les premières personnes évacuées. A 15 h 18, ce sont sept grosses lances et quatre petites qui sont en manœuvre. Peu après, l'effondrement d'une partie de la toiture active le foyer principal et renforce le risque de propagation, qui nécessite le renfort de 4 petites lances. Ce ne sera qu'à 16 h 16 que le Général Casso annoncera la fin du danger de propagation. Le feu sera déclaré éteint à 18 h 12.

Mais la surveillance et l'évacuation des déblais 3 jours avant que le message "opération terminée" puisse être prononcé par l'officier de permanence de la 9ème compagnie. Le Bateau-Lavoir a donc été entièrement détruit, mais grâce aux multiples efforts l'incendie ne s'est pas propagé sur Montmartre, engendrant ainsi une nouvelle catastrophe.

La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre
La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre
La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre
La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre
La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre
La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre

La fin du Bateau-Lavoir de Montmartre

Comme vous le savez, l'ancien édifice a aujourd'hui été remplacé par une "réplique en dur", offrant des ateliers aux artistes de passage.

Et vous, repenserez-vous aux dernières heures du Bateau-Lavoir en repassant devant la vitrine commémorative ?

Bises et à bientôt peut-être...

Gini.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article